Cercle Généalogique de la Manche

 RAPPORT MORAL et D’ACTIVITES

lors de l'assemblée générale
du 15 novembre 2003

 

 Introduction

Comme toutes les associations de généalogie, le CG50 a vu le nombre de ses adhérents croître d’une façon remarquable.

Faut-il pour autant se faire l’écho des médias qui n’y voient qu’une mode ; j’aurais plutôt tendance à parler d’un besoin, besoin de retrouver des racines dans un monde où les repères sont rares.

Cependant, cette augmentation du nombre d’adhérents, si elle est synonyme de bonne santé,   n’est pas sans poser quelques petits problèmes de croissance.

 

 

I. Le CG 50 - Qu’est-ce au juste ? Que représente-t-il ?

 

- En nombre d’adhérents

Au 31 octobre 2003 : 1205 adhérents

C’est à dire :     + 30% par rapport à l’année dernière

                        + 106 % en 3ans (doublement des adhérents depuis 2000)

= ¼ de l’effectif de l’UCGHN (Union des Cercles normands) : 4100 adhérents pour 9 associations

En effet, si pratiquement toutes les associations de généalogie connaissent une croissance en terme de nombre d’adhérents, celle du CG50 est particulièrement remarquable, au sens étymologique du terme.

 

- Géographiquement                                                                        

                       

                        .   3 % habitent les DOM/TOM et l’étranger

                        . 31 % la Manche

                        . 66 % les autres départements

 

Il est à noter que cette répartition n’a pratiquement pas changé en 10 ans ; les 3 catégories évoluent pratiquement dans les mêmes proportions, les adhérents de la Manche ne représentant qu’un petit tiers de l’association.

Par contre, ce qui a changé, c’est le nombre d’adhérents connectés :

. 80%

                        . soit + 18% par rapport à l’année dernière

 

La corrélation entre le nombre d’adhérents qui habitent hors du département et le nombre d’adhérents connectés est évidente et la conséquence inévitable :

                        - peu de personnes présentes sur le terrain

                        - beaucoup devant leur écran

 

Si le nombre croissant de nos adhérents est une force car il prouve, encore une fois, le dynamisme de notre association, par contre, la répartition géographique est l’une de nos principales faiblesses.

 

 

 


- Répartition Hommes/Femmes

 

La répartition Hommes/Femmes est également pratiquement inchangée depuis la création du CG 50 :

 

- avec une variation de 38 à 41 % pour les Femmes

- avec une variation de 59 à 62 % pour les Hommes

selon les années

 

- 2003 :             . 39 % F

                        . 61 % H

 

avec une moyenne d’âge qui a baissé en 10 ans, de 55 à 50 ans

Contrairement aux idées reçues, les jeunes s’intéressent de plus en plus à la généalogie ; ce n’est pas une occupation réservée aux seuls retraités.

 

Cette jeunesse est un atout majeur car le dynamisme des jeunes se marie très bien à la sagesse des anciens pour faire du CG 50 une association particulièrement attractive.

 

 

II. Des adhérents – pour quels services ? quelles prestations ?

 

L’année 2003 a été une année de consolidation et d’amélioration des services proposés.

Ainsi :

 

- le bulletin d’échanges

* 127 abonnés papier à ce jour + 296 personnes du forum d’échanges internet.

Après un test avec le Cégécal (cercle généalogique du Calvados), ce service va être étendu à tous les adhérents de l’UCGHN dans le cadre des échanges d’activités entre les cercles de l’Union normande.

- une table des réponses de septembre 2000 à septembre 2003 a été réalisée et va être commercialisée d’ici peu.

 

- les répertoires

* Une organisation spécifique et très structurée a été mise en place en début d’année sous la responsabilité de Gérard LECOEUR.

C’est une lourde tâche aux multiples facettes et je remercie les administrateurs qui s’y sont attelés.

Le nombre de relevés mis à disposition est en constante augmentation :

 

                        . 870 relevés

. soit + 200 en un an

 

Je remercie également toutes celles et tous ceux qui font ces relevés, mais aussi celles et ceux qui les saisissent.

Mais, (eh oui, il y a un mais) , il y a encore des inégalités entre le nord et le sud du département.

Ainsi la carte des mariages fait apparaître de grands vides ; certes, il y a des communes sinistrées, sans archives ; certes, il y a des secteurs non encore dépouillés, mais aussi il y a des relevés qui attendent tout simplement d’être saisis !

 

Je fais donc appel à toutes les bonnes volontés ; le logiciel le plus utilisé est Nimègue. Il est d’utilisation simple et conviviale.

Si vous avez un peu de temps et si vous souhaitez aider votre association, prenez contact avec nous ; c’est Lydie MOUGNARD qui coordonne les « saisisseurs ».

 

Je rappelle que nos répertoires sont en consultation au SHM, à Cherbourg et ici même, aux AD, par l’intermédiaire du personnel des Archives.

Il est à noter que la mise en libre service de nos répertoires au SHM n’en a pas fait augmenter la consultation.

 

Un grand nombre de ces répertoires est également consultable sur l’espace adhérents de notre site internet.

 

 

- l’Espace Adhérents                                                                       

 

* Utilisation de l’Espace adhérents                                                       

Le concepteur et le responsable en est Jean-Louis COSNEFROY ; c’est lui qui gère les 80% d’adhérents qui ont demandé une accréditation, soit près de 970 personnes.

970 personnes  qui consultent la base de données, cela fait pour la dernière semaine d’octobre : 2700 recherches effectuées, soit une augmentation de 74,5% par rapport à la même époque, l’année dernière (1548 semaine 41 de 2002)

Jean-Louis, un seul mot te revient : merci

C’est un gros travail pour un résultat que beaucoup nous envient, car il n’y a pas que la gestion des accréditations, mais aussi la gestion des problèmes et des évolutions.

Ainsi, par exemple le déménagement du site sans que le service offert en patisse !

 

* Actes BMS mis en ligne                                                                   

L’espace adhérents est surtout consulté pour les actes qui y sont déposés et là aussi, les chiffres explosent, surtout pour les actes de baptêmes et de sépultures récemment mis en ligne.

 

                        31.10.2002                                31.10.2003

 

B                      105.637                                     188.370                         + 78,32%

 

M                     79.745                                     104.752                         + 31,36%

 

S                       61.536                                     110.904                         + 80,23%

 

Dans ce domaine aussi, l’année 2003 a surtout été une année de consolidation de l’existant.

 

* Cartographie des relevés mis en ligne                         

Cependant, la cartographie des relevés mis en ligne montre bien les « trous » dont je vous parlais tout à l’heure.

J’insiste donc sur l’important travail de saisie qui reste à faire pour que les relevés soient mis à la disposition de tous.

 

 

* Pour peaufiner notre espace Internet, quelques nouveautés ont vu le jour :

- le changement  d’hébergeur pour améliorer les temps de réponse (plus Free, mais Yellis)

- la mise à disposition du bulletin d’échanges : questions et réponses depuis sa création en 2000

- la mise à disposition du fichier d’entraide

- les mailings d’information personnalisés (561 personnes)

- la représentation graphique de la localisation de relevés

 

en préparation :

- l’almanach des mairies avec les heures d’ouverture et les infos sur les registres existants

 

 

- la journée de rencontre

L’un des buts de notre association étant l’échange et l’entraide, nous organisons tous les ans une journée de rencontre, rendez-vous incontournable et très apprécié si j’en juge d’après les courriers que nous recevons.

Cette année, nous avons été les hôtes de la mairie de Gréville, le 13 septembre 2003.

Cette rencontre organisée de main de maître par Gérard LECOEUR a été marquée par 2 temps forts :

                        - l’hommage rendu à Maurice NORDEZ, notre doyen, pour les services

                          qu’il a rendus à l’association

                        - l’intronisation de notre 1000è adhérent, André MOUCHEL.

Je tiens également à remercier la municipalité de Gréville pour son accueil et les Archives de la Manche pour la qualité de l’exposition réalisée spécialement pour cette occasion.

 

 

III. Perspectives

Le cercle généalogique de la Manche poursuit donc et poursuivra encore en 2004 ses actions d’échanges et d’entraide

 

- A.A.A.B.N

C’est ainsi que grâce à notre soutien, l’Association des Amis de l’Ancienne Baronnie de Néhou, annoncée il y a un an, a pu voir le jour. Née en mars 2003, elle rencontre un vif succès et le CG 50 compte parmi ses adhérents au titre de membre bienfaiteur.

Les thèmes abordés, les actions engagées et les travaux conduits dépassent l’intérêt local ; aussi est-il envisagé d’élaborer une convention de partenariat en 2004.

 

- Journées de rencontre

* Notre journée de rencontre 2004 aura lieu à Brouains, le 11 septembre 2004 à l’écomusée de la Sée, sous l’égide de Christian MULOT.

A cette occasion, nous serons les invités de la communauté de communes de Sourdeval.

Les cantons concernés par cette rencontre sont les suivants :

Sourdeval, Brecey, Mortain, Barenton, Juvigny et Saint Pois.

Il y a du travail pour tout le monde : non seulement pour relever, mais aussi pour saisir les relevés existants et plus particulièrement ceux que Christian HENRI a effectués.

Vous   pouvez contacter Gérard LECOEUR par courriel ou courrier  si vous souhaitez relever ou saisir une commune.

 

* En 2005, notre journée de rencontre aura lieu à Créances, le 3 septembre sous la férule de Janine et René JOUENNE, aidés de Georges THIALON.

Je tiens à les remercier ici pour tout le travail déjà accompli sur le secteur, tant en relevé BMS, qu’en notariat et dispenses.

Les cantons concernés sont : Lessay, La Haye du Puits, Periers, St Sauveur Lendelin et St Malo de la Lande.

De même, si vous souhaitez relever ou saisir un relevé, n’hésitez pas à contacter Gérard LECOEUR.

 

- Initiation à la généalogie

Je vous avais annoncé l’année dernière, ici même, la mise en place de cours de généalogie.

La rénovation du local dont nous allons disposer à La Glacerie ayant pris quelque retard, nous n’avons pu développer cette activité très attendue.

Les travaux seront achevés au printemps ; nous pouvons donc raisonnablement penser qu’un atelier d’initiation à la généalogie avec l’édition d’un guide du débutant déjà bien initialisé par Nathalie GARNIER, ainsi qu’un atelier d’initiation à la paléographie seront opérationnels en octobre 2004. Nous croisons les doigts.

 

 

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, l’année 2003 a surtout été une année de consolidation de l’existant.

En effet, si l’augmentation importante du nombre de nos adhérents constitue une force indéniable et témoigne de notre dynamisme, c’est aussi un frein car la lourdeur des tâches administratives et annexes s’est accentuée.

Juste une petite indication : dans la semaine qui a suivi la rencontre de Gréville, 18.000 photocopies ont été réalisées pour faire face aux commandes diverses (une semaine « normale » représente entre 8.000 et 9.000 photocopies effectuées par Charles SOHIER et Daniel ECOURTEMER).

Et le problème que nous rencontrons, de même que la plupart des associations, c’est que le nombre de bénévoles est rarement en corrélation avec le nombre d’adhérents.

Je terminerai donc par un merci et un appel.

- Tout d’abord un merci à mes collègues administrateurs qui se dépensent sans compter pour faire de notre association ce qu’elle est ; merci aussi à celles et ceux d’entre vous qui nous aident dans l’ombre.

- Enfin je lance un appel aux hommes et aux femmes de bonne volonté qui souhaiteraient travailler aux côtés du CA.

                                          CAdu15nov2003.jpg (33679 octets)

Je vous remercie de votre attention. »

 

Fin de la lecture du rapport d’activités.